Aller au menu | Aller au contenu
Photo : Département des Hauts-de-Seine/Stéphanie Gutierrez-Ortega

Le 17 mai, les Entretiens Albert-Kahn se sont déroulés à Boulogne sur le thème de la participation citoyenne et de ses impacts, en présence notamment d’élus locaux, de chercheurs, de représentants d’associations et d’agents du Département.
Des conseils de quartiers aux civic tech, en passant par les concertations publiques, les citoyens investissent de plus en plus la démocratie participative. Avec quels résultats sur le processus de décision ?

« La participation citoyenne est un indicateur de santé démocratique », rappelle en introduction Carine Dartiguepeyrou, secrétaire générale des Entretiens Albert-Kahn (EAK), le laboratoire d’innovation publique du Département des Hauts-de-Seine. Mais elle est complexe à mettre en œuvre : comment favoriser la prise de parole de ceux qui ne s’expriment pas ? Comment favoriser la diversité des points de vue en étant constructif ? Le Département l’a notamment expérimenté en ayant su faire évoluer son projet de rénovation de la RD7, devenu la Vallée Rive Gauche, pour y intégrer les attentes des citoyens et remettre l’espace public au centre des enjeux. Avec l’open data, une réflexion a été également menée sur l’appropriation de ces données par les usagers et leur utilité. « L’enjeu de la participation citoyenne est de co-construire, explique Carine Dartiguepeyrou. La question est : y a-t-il des principes d’efficacité plus adaptés à notre échelle territoriale ? ».

 Photo : Département des Hauts-de-Seine

En quoi le numérique favorise-t-il de nouvelles formes de relations avec les citoyens et comment impacte-t-il les services de proximité ?

La proximité est une des valeurs fortes de l’action départementale.

Le numérique peut contribuer à mieux servir les citoyens, en mettant à disposition des informations de manière permanente, en répondant plus rapidement aux questions, en créant de nouveaux liens entre les personnes et les institutions. Mais le numérique peut également créer de la distance avec certains publics. Le numérique peut même entraîner de la confusion lorsque les outils et processus sont défaillants ou inadaptés.

Comment les villes se transforment-elles à l’échelle planétaire ? En quoi l’innovation participe-t- elle de l’attractivité et de la performance des territoires ? Y a-t-il des déterminants culturels intrinsèques dans les dynamiques d’innovation des territoires créatifs ?

Cet Entretien Albert-Kahn a donné une grande place à la dimension internationale. Car la clé dans l’innovation comme dans l’attractivité d’un territoire est bien dans cette articulation entre le global et le local.

Depuis 5 ans, le département des Hauts-de-Seine organise les Entretiens Albert-Kahn dans la maison du banquier à Boulogne-Billancourt.

Ces entretiens sont un laboratoire qui permet, grâce à des intervenants venus aussi bien du monde de l'entreprise que de l'université, de mener une réflexion transversale sur les grandes questions de société, en particulier celles liées à la mondialisation.

Reportage, avec le témoignage de Carine Dartiguepeyrou, secrétaire générale des Entretiens Albert-Kahn.

Photo : Département des Hauts-de-Seine/Stéphanie Gutierrez-Ortega

L'habitat et le logement touchent à une part essentielle de la vie. Ils font partie des besoins fondamentaux humains au sens donné par Abraham Maslow dans sa pyramide. 

Quelles sont les tendances en termes d'offre et de demande notamment dans sa dimension la plus sociale. Quels sont les impacts de l'augmentation des familles monoparentales, du viellissement de la population ? des nouveaux modes de travail et de mobilité ?
Pour y répondre, Martin Omhovère, directeur du département Habitat et société de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme, Christian Dupuy, maire de Suresnes, vice-président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine et vice-président du territoire Paris Ouest La Défense, Maurice Manceau, directeur général de Saint-Gobain Habitat et Hervé Levoisier, directeur du Développement social par l'habitat du groupe Logement Français.