Aller au menu | Aller au contenu

« Au-delà de nos compétences obligatoires, l'ambition de notre Département est de se positionner comme co-éducateurs aux côtés des familles, de l'Éducation nationale, des communes et de tous les acteurs de terrain, explique en introduction Laetitia Abbamonte. Le Département déploie de longue date des actions éducatives pour favoriser la réussite des collégiens. Les apprentissages fondamentaux restent certes une prérogative de l'État, mais un espace se dessine pour une intervention départementale. » Trois initiatives majeures illustrent son propos. La première concerne le numérique éducatif avec le déploiement réussi de l'ENT, l'environnement numérique de travail. Plateforme ENC, nouveaux mobiliers, studios de web TV, imprimantes 3D... : le Département a fortement investi sur les équipements des collèges.

Mettre en synergie les acteurs pertinents

La deuxième nouveauté, c'est la territorialisation de l'organisation de la direction de l'éducation, sur le modèle du pôle solidarités, avec la mise en réseaux, sur le terrain, des médiateurs, des travailleurs sociaux, des éducateurs, des chargés de prévention, etc., avec un coordinateur pour chacun des sept territoires. « Cette nouvelle organisation territoriale nous permet d'affiner l'analyse des besoins, d'identifier les secteurs prioritaires et de susciter les innovations locales en mettant en synergie les acteurs pertinents », explique la directrice. La démarche porte ses fruits, trois exemples sont cités. À Bagneux, les élèves de 3e peinaient à trouver des stages en entreprise faute de réseau familial. Sous l'impulsion du Département, la Ville leur a ouvert les portes de ses services municipaux et les start-ups installées à Bagneux ont été incitées à les accueillir au titre de leur RSE. Le Département soutient également l'initiative du collège Verhaeren de Saint-Cloud qui, en partenariat avec l'association Astrée, lutte contre le harcèlement en repérant et en formant des élèves pour constituer des groupes de « bienveilleurs » : ils acquièrent des compétences sociales et préviennent ou alertent sur les problèmes de harcèlement. Enfin au collège République à Nanterre, où avaient été repérées des difficultés dans les relations entre filles et garçons, « graines d'orateurs », un concours d'éloquence, sera organisé avec les étudiants de l'université de Nanterre et de Science Po Paris pour instruire le « procès du sexisme ».

Un « territoire apprenant » autour des langues

Troisième innovation locale, le Département, en collaboration avec l'Académie de Versailles, la ville et la Région Ile-de-France, a travaillé à l'ouverture à la rentrée 2017 de classes internationales sur le territoire de Courbevoie Paris-La-Défense : sept sections internationales proposent l'enseignement de l'arabe, l'anglais britannique, l'anglais américain, l'allemand, du chinois, du japonais et du coréen. Toutes les écoles, collèges et lycées de la ville sont concernés, soit vingt établissements.
Enfin, la direction de l'éducation, de la citoyenneté et des collèges réfléchit à un nouvel appel à projets des collèges pour mieux affecter son budget - 2 M€ - et promouvoir les innovations pédagogiques. « Le 3 avril prochain, nous participons, au ministère de l'Éducation nationale, à une présentation des projets des territoires innovants », précise Annie Orsoni, cheffe du service des actions éducatives et de la citoyenneté. « Le Département est lui-même engagé dans une démarche "apprenante", conclut Laetitia Abbamonte. Notre objectif est maintenant de faire essaimer les initiatives. »

« Territoire apprenant » : une démarche collective

Carine Dartiguepeyrou, secrétaire générale des Entretiens Albert-Kahn (EAK), le laboratoire d'innovation publique du Département, a introduit ces Entretiens en définissant ainsi les objectifs d'une société apprenante :

  1. faciliter les apprentissages individuels et collectifs,
  2. apprendre à apprendre,
  3. s'appuyer la recherche pour adapter les enseignements à leur écosystème.

Son propos s'appuie sur les travaux de François Taddéi, polytechnicien, biologiste et chercheur à l'Inserm. Plusieurs leviers sont décrits : fédérer les efforts avec une gouvernance publique souple, mobiliser l'intelligence collective et s'appuyer sur des valeurs : l'attention à l'autre, la reconnaissance, l'empathie...