Aller au menu | Aller au contenu

En quelques mots

Le projet des Entretiens Albert-Kahn est né de la volonté de Patrick Devedjian, président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, de favoriser une réflexion transversale sur les grandes questions de société, en particulier celles liées à la mondialisation.

Les Entretiens Albert-Kahn proposent :

  • les Entretiens Albert-Kahn, rencontres entre les élus, les agents et les partenaires du Département pour réfléchir de manière décloisonnée et transversale à des sujets de prospective socio-économique et politique; ces conférences sont podcastées et font l'objet de publications ;
  • les Entretiens Albert-Kahn "internes", rencontres destinées aux élus et aux agents du Département pour approfondir des sujets de management et d'innovation ;
  • les Entretiens Albert-Kahn "hors les murs" en partenariat avec des associations ou des institutions en dehors de la Maison Albert-Kahn pour toucher un public plus varié ;
  • les expérimentations en matière d'innovation sociétale (tiers lieux, économie collaborative, renouveau du travail social, agriculture urbaine, évolutions des modes de vie, etc.) qui sont conduites en amont des politiques publiques du Département et lui permette d'anticiper et de s'adapter aux évolutions de la société.

Cinq intervenants étaient réunis autour de Patrick Devedjian à Boulogne-Billancourt le 18 septembre pour une nouvelle édition des Entretiens Albert-Kahn autour de la question : « Démocratie et numérique, quels impacts pour la gouvernance ? ».

Pour connaître le programme et écouter l'ensemble des échanges, consulter la rubrique consacrée à cette rencontre.

Il y a plus d'un an, le conseil général lançait sa plateforme de données publiques opendata.hauts-de-seine.net. Cette onzième édition des « EAK » était donc l'occasion de faire le point sur cette politique et d'essayer de voir plus loin parce que « le numérique interpelle le principe et la pratique démocratiques », a souligné Patrick Devedjian. Depuis son ouverture début 2013, plus de cent jeux de données ont été publiés sur le site départemental. On y trouve, par exemple, les plans topographiques des parcs et jardins des Hauts-de-Seine, la liste des centres de protection maternelle et infantile, celle des établissements supérieurs, les comptes administratifs... « Notre potentiel maximum connu est de 150 jeux, a précisé Joachim Labrunie en charge du pilotage du système d'information du conseil général. Il sera atteint dans quelques mois. Nous réfléchissons donc déjà à ce que nous pourrons faire après, comme publier les données de nos partenaires, des données qui concernent notre territoire. »

Un outil parmi d'autres

« L'open data n'est ni plus ni moins que la version moderne de la loi de 1978 donnant accès aux documents administratifs. C'est du droit à l'information, a expliqué Alexandre Quintard Kaigre qui travaille pour l' « Open Government Data ». Pourtant, « la libération des données n'est pas encore systématique », a insisté Grégoire Mages de l'Observatoire de l'open data et de la concertation. Autre frein selon lui : « il n'y a pas de lien systématique entre l'accès aux données et l'implication des citoyens ». Frank Escoubès, le fondateur de la plateforme collaborative Imagination for People, a étudié ce que l'on appelle justement la participation citoyenne en ligne. Les outils sont nombreux : open data, pétitions en ligne, tchats, budgets participatifs, écriture collaborative... « Mais ce n'est pas encore un raz-de-marée », résume-t-il. Pour que la démocratie numérique se développe, il va falloir, selon lui, une révolution des outils et des méthodes pour qu'ils soient « moins mono-fonctionnels », une meilleure organisation avec des métiers à inventer comme « attrapeur » proche du garant lors des consultations publiques ou un « synthétiseur », proche du greffier mais pour un forum en ligne, une meilleure connexion au politique pour ne pas décourager les initiatives et enfin, un développement des liens entre « virtuel et présenciel ».

Le point sur la démarche open data du Département

L'intervention de Luc Picot en vidéo

A l'occasion des Entretiens Albert-Kahn du 18 septembre 2014, ayant pour thème "Démocratie et Numérique", rencontre avec Luc Picot, directeur de Décider Ensemble.