Aller au menu | Aller au contenu

Ce séminaire s'est déroulé le vendredi 19 février 2016 de 9h30 à 13h, à la Maison d'Albert Kahn 6, quai du Quatre-Septembre à Boulogne-Billancourt

La qualité de vie au niveau des territoires ne se limite pas aux revenus perçus par la population qui y réside. Elle intègre des caractéristiques individuelles des habitants (logement, emploi, etc.) et des critères relevant du cadre de vie (transports, qualité de l'environnement, culture, santé, éducation, etc.).

Les résultats de l'enquête IFOP menée en avril 2015 dans le département des Hauts-de-Seine montrent que 84 % des Alto-Séquanais sont heureux d'y vivre. En outre, 75 % de la population juge que la qualité de vie dans les Hauts-de-Seine est meilleure que dans les autres départements d'Île-de-France.

Forts de ces résultats encourageants qui placent le département des Hauts-de-Seine bien au-dessus des moyennes nationales, il nous semble important de mieux comprendre ce qui caractérise le bien-être territorial. Que recouvre cette notion, par définition subjective ? Quels sont les nouvelles démarches et indicateurs qui permettent d'appréhender de manière plus large la prospérité des territoires ? Comment s'en inspirer pour mieux investir et servir notre département ?