Aller au menu | Aller au contenu

Ce séminaire s'est déroule le vendredi 23 septembre 2016, à la Maison d'Albert Kahn 6, quai du Quatre-Septembre à Boulogne-Billancourt.

Aujourd’hui beaucoup d’acteurs publics cherchent à favoriser les activités économiques et sociales sur leurs territoires, à valoriser leur patrimoine, mais aussi à offrir une qualité de vie à leurs habitants, à attirer les touristes et les investissements étrangers, etc. Les territoires se réinventent aussi par l’empreinte des architectes, des urbanistes, des entrepreneurs, des designers et des artistes, créateurs de tous types qui apportent leurs touches.

Nous nous intéresserons dans cet Entretien Albert-Kahn à la manière dont la création métamorphose l’espace urbain, en termes plastiques, artistiques, mais aussi culturels et organisationnels.

Ces métamorphoses créatives, par les expériences et les idées nouvelles qu’elles diffusent, alimentent et renouvellent l’espace urbain. Elles animent nos territoires, leur donnent vie, créent une dynamique démocratique, un dialogue avec les habitants et les passants.

L’espace urbain se prête à devenir espace public, support d’urbanité. Pour le géographe Jacques Lévy, l’espace public est en effet « un environnement défini par la liberté de mouvement, rendue possible par la création d’un dispositif égalitaire où la parole et l’action de chacun pèsent le même poids ».

Quelles sont les grandes questions qui se posent de nos jours à l’espace urbain ? Comment la ville et son usage génèrent-elles la créativité ? Quelles sont les mutations à la fois physiques et sensibles qui métamorphosent l’espace public ? En quoi les arts, le design, la scénographie, la création de tout ordre y contribuent-ils ? Quelles sont les incidences pour les politiques publiques et pour le développement des territoires à venir ?


Les intervenants

Jean Blaise est un directeur artistique d’événements. Il est né en 1951 à Alger. Sa famille quitte l’Algérie pour s’installer dans la banlieue parisienne à Ris-Orangis. En 1976 il est licencié en lettres. En 1982-1983, il fonde la maison de la culture de Nantes et le Centre de recherche pour le développement culturel (CRDC).
En 1990, il est le créateur du Festival des Allumées à Nantes.
En 1997, le festival Fin de siècle prend le relais des Allumées.
En 2000, il dirige Le Lieu unique, à Nantes. En 2002, il devient directeur artistique de la première Nuit blanche, à Paris.
En 2007, il organise l’évènement culturel Estuaire 2007.
Depuis 2011, il dirige Le Voyage à Nantes.

Jean-Christophe Choblet, fondateur de Nez Haut, plasticien, scénographe, urbaniste. Pour lui, « la pensée scénographie, c’est l’inscription de l’individu dans l’espace public en un lieu et une situation donnés ». Tirant son origine de la conception du pavillon du XXIe siècle pour l’exposition universelle d’Hanovre 2000, son travail donne alors naissance à la notion de « scénographie urbaine », mise en oeuvre notamment lorsque qu’il crée Paris Plage. Cette expérience de l’éphémère le pousse à explorer le champ urbain et plus largement l’aménagement de l’espace public par le biais de la scénographie comme outils d’expérimentation.

Paul Citron est président de Plateau Urbain, une association créée en juillet 2013, dont le slogan est « résorber la vacance, servir la création ». Lauréate du palmarès des jeunes urbanistes en 2016, l’association joue le rôle d’interface entre propriétaires d’immeubles vacants et porteurs de projets associatifs, culturels et entrepreneuriaux. Plateau Urbain organise et facilite l’occupation temporaire des immeubles vides pour soutenir des projets tout en expérimentant de nouvelles manières de faire la ville. Doctorant en urbanisme à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paul Citron a été lauréat de la bourse de la Fondation Palladio pour l’immobilier en 2014.

Marie-Célie Guillaume est directrice générale de Defacto, établissement public de gestion, d’animation et de promotion de La Défense. Diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Paris et d’un Master de relations internationales à Boston, elle a exercé plusieurs postes de direction dans le secteur privé et a notamment été directrice de cabinet du Conseil général des Hauts-de-Seine auprès de Patrick Devedjian de 2007 à 2012. Elle est, par ailleurs, vice-présidente du Conseil départemental des Yvelines, élue du canton de Mantes-la-Jolie, et conseillère régionale d’Île-de-France.

Ariella Masboungi, architecte-urbaniste. Elle a créé les « ateliers projets urbains » une cinquantaine d’épisodes dont l’objectif est de repérer et de faire connaître les innovations conceptuelles, méthodologiques et opérationnelles. Elle produit également les 5 à 7 du club ville aménagement et les matinées du CGEDD, lieux de débats qui ont pour objet d’enrichir les approches urbaines par toutes les disciplines concernées. Elle s’est récemment vu attribuer le Grand prix de l’urbanisme 2016.

Alexandre Moronnoz, né en 1977, diplômé de l’ENSCI « Les ateliers » en 2003, exerce en tant que designer indépendant à Montreuil. Il mène des projets dans les domaines du design produit, de l’électronique grand public, du mobilier urbain et de l’aménagement d’espaces publics. Après ses recherches sur les Assises Urbaines récompensées par plusieurs prix (Étoile de l’Observeur du Design, Le grand prix de la Ville de Paris), il poursuit par des projets expérimentaux et industriels à l’échelle du corps et autour des usages. Alexandre Moronnoz a été lauréat de la Biennale du Mobilier Urbain à La Défense (Slides en 2014 et Big Board en 2016).

Valérie Thomas, présidente de Nez Haut, autrice, metteuse en scène et dramaturge. Depuis 13 ans, Valérie Thomas met au service de la scénographie urbaine ses outils d’autrice et de metteuse en scène. Chargée de la réflexion globale du projet au niveau du récit, écriture des différents scénarii, elle a écrit les contenus et scénarii pour plusieurs projets d’aménagements urbains. Elle collabore à l’expérience de Paris Plage depuis son origine en 2002. Elle est à l’origine avec Jean-Christophe Choblet, du concept et de la mise en place de Forme Publique, biennale de mobilier urbain Paris - La Défense, et en assure la co-direction artistique depuis sa création en 2012.


Programme de la matinée

9h

  • Introduction de la matinée par Patrick Devedjian

9h10 -10h45

  • Valérie Thomas et Jean-Christophe Choblet « La scénographie urbaine, Forme Publique et Paris Plage »
  • Alexandre Moronnoz « Le design, une manière d’appréhender les usages dans l’espace urbain »
  • Marie-Célie Guillaume « Pourquoi la Biennale du mobilier urbain à La Défense ? »

11h -13h

  • Jean Blaise « La culture comme levier de développement économique, le cas de la Métropole Nantes-Saint-Nazaire »
  • Paul Citron « L’utilisation d’espaces urbains vacants au service de la création »
  • Ariella Masboungi « L’espace urbain et ses métamorphoses en devenir : impressions et perspectives internationales »

En vidéo


Ecoutez les entretiens en ligne