Aller au menu | Aller au contenu

Ce seminaire s'est déroulé le 10 avril 2014 à la Maison d’Albert Kahn à Boulogne-Billancourt.

Présentation

Même si à l’échelle mondiale, la France reste relativement préservée, la pauvreté augmente depuis 2002 aussi dans notre pays. La mondialisation accentue les disparités sociales. Pour les Nations Unis et l’Union européenne, une famille est dite pauvre si son revenu se situe au dessous du seuil de pauvreté défini à 60% du revenu médian de l’ensemble des ménages.

Cette pauvreté de moyens peut à être reliée à une pauvreté sociale et politique voire spirituelle au sens qu’en donne le poète Holderlin c’est-à-dire celle qui fait que l’on se sente isolé et vide de sens. Le retour à l’emploi est important car il est souvent déclencheur de nouveaux liens sociaux, d’un accès au logement, d’une nouvelle estime de soi etc.

Cet Entretien a pour objectif de mieux comprendre les nouvelles facettes de la pauvreté comme par exemple les familles monoparentales, les personnes professionnellement actives mais n’arrivant pas à se loger, les migrants qui font souvent preuve d’une grande résilience etc. Quelles sont les nouvelles tendances, comment se situe la France dans ce domaine par rapport à l’Europe ?

Le second objectif est de repérer les actions innovantes et porteuses d’espoir qui permettent d’accélérer la sortie de la pauvreté. Quelles sont-elles et peuvent-elles être dupliquées ? Comment améliorer la coopération entre les différents acteurs (personnes touchées, organismes publics, entreprises et associations) ?