Aller au menu | Aller au contenu

Cet entretien se déroule le vendredi 13 octobre 2017 de 9h30 à 13h à la Maison d’Albert Kahn 6, quai du Quatre-Septembre à Boulogne-Billancourt

L’habitat et le logement touchent à une part essentielle de la vie des femmes et des hommes. Ils font partie des besoins fondamentaux humains au sens qu’en donne Abraham Maslow dans sa pyramide. Mais ils expriment également des styles de vie, une évolution de la société dans la manière de bâtir, de profiter voire de concevoir son habitat. Ils participent donc de la qualité de vie sur un territoire.

Nous souhaitons donner une place importante à la question du logement, en particulier dans sa dimension la plus sociale qui intéresse le Département. Quelles sont les grandes évolutions dans ce domaine depuis quelques années ? Comment le secteur est-il en train d’évoluer, quels sont les innovations et les nouveaux besoins ?

Quelles sont donc les tendances à la fois en termes d’offre et de demande dans ce secteur ? Quels sont les impacts de l’évolution démographique, de l’augmentation des familles monoparentales, du vieillissement de la population, des nouveaux modes de travail et de mobilité, des standards environnementaux, du prix du foncier ?

Nous mettrons en avant comme souvent aux Entretiens Albert-Kahn des initiatives innovantes et des nouveaux modes de vie qui nous donnent à voir comment le secteur est susceptible d’évoluer et comment le Département des Hauts-de-Seine, à son échelle, peut anticiper et répondre au mieux au bien-vivre de ses concitoyens.

Programme

  • Introduction à la rencontre et présentation des intervenants
  • Martin Omhovere « Évolutions de la situation du logement, quels enseignements ? Quels besoins pour demain ?»
  • Christian Dupuy « Pour un logement social qualitatif, non discriminant »
  • Hervé Leservoisier « Chers voisins : un nouveau mode de gestion collective d’immeuble »
  • Maurice Manceau « L’habitat évolutif, une maison qui s’adapte à tous les âges de la vie »

Les intervenants

Christian Dupuy, maire de Suresnes depuis 1983, est vice-président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine et vice-président du territoire Paris Ouest La Défense en charge de l’Habitat, du Logement et de l’Aire d’accueil des gens du voyage du territoire Paris Ouest la Défense. Il préside depuis 2011 l’Office public départemental de l’Habitat des Hauts-de-Seine (devenu Hauts-de-Seine Habitat), depuis 2007, il est également vice-président de la Fédération nationale des offices de l’habitat. À la Métropole du Grand Paris, il est nommé conseiller métropolitain délégué à l’Habitat et au Logement. À Suresnes, il mène sur le long terme une action équilibrée dans le domaine de l’habitat qui intègre tous les types de logements (sociaux, intermédiaires, en accession sociale et libre) dans tous les quartiers et s’attache à maîtriser l’urbanisme en développant les espaces verts publics dont la surface a doublé depuis son premier mandat. Partisan de la mixité sociale, il a valorisé l’héritage d’Henri Sellier dès sa première mandature à la mairie de Suresnes marquée par la réhabilitation du parc de logements sociaux - datant de l’entre-deux guerres - de la Cité-jardins.

Hervé Leservoisier est directeur du Développement social par l’habitat du groupe Logement Français. GLF prend en compte les mutations sociales et leurs impacts à moyen terme sur l’exploitation, la gestion locative et sociale. À plus long terme, le groupe est responsable de la maîtrise d’ouvrage en termes de conception du produit et du service. Il a notamment élaboré et mis en place « Chers Voisins », un dispositif innovant de concertation locative fondé sur l’appropriation par les locataires de leur lieu de vie et une baisse significative des charges, à l’aide d’une gouvernance associative et participative. Diplômé de Sciences Po Paris et de l’Institut de gestion sociale, il a débuté sa carrière dans le champ des ressources humaines, du conseil, de la formation et du management. Il est également secrétaire de l’Association francilienne pour favoriser l’insertion par le logement, association créée par l’AORIF et la FNARS IDF qui réunit 46 associations, 18 bailleurs et Action Logement. Son objectif : produire du logement et des services pour des ménages en voie d’autonomisation.

Maurice Manceau est président du Club de l’Amélioration de l’Habitat, rédacteur en chef du magazine Carnet de Chantiers, membre du bureau du comité exécutif du Plan Bâtiment durable. Il a occupé pendant plus de trente ans les fonctions de direction marketing, commerciale et générale. Il est aujourd’hui DG de Saint-Gobain Habitat, au sein de Saint-Gobain, un groupe leader mondial de l’habitat durable, reconnu aujourd’hui parmi les cent entreprises les plus innovantes au monde (Reuters), et dont la recherche et l’innovation restent l’axe fort pour le devenir de l’habitat de demain. Très engagé sur les évolutions des métiers de la filière bâtiment, Maurice Manceau a mis un accent fort sur la formation des acteurs de la construction, et travaille depuis des années sur les sujets de l’efficacité énergétique, du vieillissement et du logement, ainsi que sur la notion des conforts, avec la vision de l’habitat durable.

Martin Omhovère est le directeur de département Habitat et Société de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme, fondation d’utilité publique créée en 1976 pour contribuer à la planification et à l’aménagement de l’Île-de-France. Urbanistegéographe, diplômé de l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne et de l’École normale supérieure, Martin Omhovère était auparavant chef de projet foncier à l’IAU et délégué régional à l’Observatoire régional du foncier en Île-de-France.