Aller au menu | Aller au contenu

Cet entretien se déroule le vendredi 10 février 2023, de 9h30 à 13h00, à la Maison d’Albert Kahn, 6, quai du Quatre-Septembre à Boulogne-Billancourt.

inscription avant le 7 février à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Dans notre économie fondée sur la connaissance, la science, la technologie et l’innovation occupent une place tout à fait prépondérante. Cela induit une croissance des incertitudes puisque l’impact dans notre société des découvertes scientifiques et de leurs applications comporte un certain nombre d’inconnus, surtout si nous nous intéressons aux effets à long terme. Pourtant, il est primordial de continuer à innover pour accompagner les transitions vers une société plus résiliente et plus respectueuse de l’environnement, de la biodiversité et du climat.

La démarche prospective éclaire le processus de décision et nourrit l’innovation. Cette matinée abordera les questions suivantes :

  • Quels sont les liens entre prospective et décision en incertitude ?
  • Comment la prospective peut-elle nous aider à penser autrement et à innover en rupture ?


Pour Nathalie Popiolek, la prospective dans un contexte d’innovation de rupture peut servir à aider la décision en envisageant l’inconnu à travers différents leviers : la veille visant à capter les faits porteurs d’avenirs, ou germes de futurs, la mise en relation intelligente de communautés de pratiques et épistémiques différentes, la conception innovante caractérisée par des allers-retours entre les concepts développés et les connaissances, mais encore la poésie qui propose d’ouvrir le champs des possibles en renouvelant le langage avec lequel nous pensons les choses (Georges Amar, 2013).

À la confluence de l’utopie, de la prophétie et de la prévision (Yves Barel, 1971), la prospective permet de concevoir des futurs neufs qui relèvent de faits non connus, non observables.

Cette matinée cherchera à faire réagir les participants à cette manière de concevoir la prospective et la décision en faveur de l’innovation en repérant dans leur expérience personnelle, ce qui relève de la veille, de la mise en relation de communautés différentes, de l’imagination… ou pourquoi pas de la poésie. Elle proposera une expérimentation dans la manière de capter ce matériau nouveau et de l’intégrer de manière concrète dans les processus de décision organisationnel.

L'intervenante

Nathalie Popiolek est économiste et Présidente d’Adæquate Consulting qu’elle a créé en janvier 2021 pour aider les organisations publiques et privées à innover. Elle est conseillère scientifique à France Stratégie sur les questions d’innovation et de transition écologique, et dirige la Recherche à l’ISIT-Paris Panthéon-Assas Université. Par ailleurs, Nathalie est chargée de cours à l’université Paris-Dauphine.

Ayant été chercheure durant 20 ans au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), elle s’intéresse tout particulièrement aux politiques publiques en matière d’énergie décarbonée ainsi qu’aux politiques de recherche et d’innovation.

Auteure de nombreux ouvrages en économie, elle a co-signé récemment avec Jean-Alain Héraud, L’organisation et la valorisation de la recherche. Problématique européenne et étude comparée de la France et de l’Allemagne, paru en 2021 aux édition Peter Lang (Bruxelles), et coordonné avec Valérie Archambault, le Volume 4, Histoires de sciences & entreprises, Favoriser l’impact de la recherche, préfacé par Albert Fert, prix Nobel de physique, paru aux Presses des Mines (Paris) en 2020.

La réflexion qu’elle conduit actuellement sur les liens entre la prospective et l’innovation - l’innovation de rupture notamment, a fait l’objet d’un chapitre dans l’ouvrage Futurs : Regards internationaux et pluridisciplinaires sur l’avenir du monde, dirigé par Carine Dartiguepeyrou et Michel Saloff-Coste, paru en 2022 chez ISTE éditions (Londres), Collection : Innovation, entrepreneuriat et gestion, Série : Innovation et technologies.