Aller au menu | Aller au contenu

En quelques mots

Le projet des Entretiens Albert-Kahn est né de la volonté de Patrick Devedjian, président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, de favoriser une réflexion transversale sur les grandes questions de société, en particulier celles liées à la mondialisation.

Les Entretiens Albert-Kahn proposent :

  • les Entretiens Albert-Kahn, rencontres entre les élus, les agents et les partenaires du Département pour réfléchir de manière décloisonnée et transversale à des sujets de prospective socio-économique et politique; ces conférences sont podcastées et font l'objet de publications ;
  • les Entretiens Albert-Kahn "internes", rencontres destinées aux élus et aux agents du Département pour approfondir des sujets de management et d'innovation ;
  • les Entretiens Albert-Kahn "hors les murs" en partenariat avec des associations ou des institutions en dehors de la Maison Albert-Kahn pour toucher un public plus varié ;
  • les expérimentations en matière d'innovation sociétale (tiers lieux, économie collaborative, renouveau du travail social, agriculture urbaine, évolutions des modes de vie, etc.) qui sont conduites en amont des politiques publiques du Département et lui permette d'anticiper et de s'adapter aux évolutions de la société.

Cet Entretien Albert-Kahn aura montré que, du point du vue du territoire, la trajectoire technologique, bien que sources d’innovations et facilitant l’expression individuelle et l’instantanéité, ne rime pas forcément avec créations d’emploi et inclusion sociale.

Les trajectoires écologiques et de partage, liées respectivement à la recherche de bien-être territorial (nouveaux métiers de la transition énergétique, préservation de la biodiversité et de l’environnement, accès à la culture et à l’éducation pour tous, services sociaux et de santé de proximité…), ainsi qu’à l’économie collaborative (coopératives, tiers-lieux, fédération d’indépendants…) ne sont pas à négliger.

extrait de la synthèse prospective, Carine Dartiguepeyrou.

Pour en savoir plus consulter le cahier 36 en ligne